***

*...oh la la!!! quel suspens pas vrai? une Sureau!!!!!!

*...vous allez vous dire que j'en fais des caisses pour un modèle qui innonde la blogo depuis l'automne... certes certes! ben vous vous trompez, j'en fais pas assez au contraire!!!!!

P1080237

P1080240

*...alors c'est pas tant le modèle qui me vaut toute cette euphorie, c'est le fait que j'ai ENFIN réussi à me coudre un truc qui me VA!!!! un truc que je peux porter aussi bien pour aller bosser que pour bouffer des clémentines et boire du café dans ma cuisine...pas un machin qui reste dans ma penderie parce que trop petit, trop grand, trop habillé, trop décalé, cousu sur un coup tête mais pas du tout adapté, très joli sur une autre mais tellement pas moi en réalité. Bref, ma pendrie regorge de cousettes impulsives en tout genre, à me dégoûter de coudre pour moi. Pour les filles oui (quoique, les 2 grandes, elles partent en courant dès que je leur parle de leur bidouiller un truc!), j'ai envie mais pour moi...hum...bof!

*...c'était sans compter sur ce super coupon Petit Bat*au déniché chez Myrtille... j'suis tombée à l'arrêt devant. fichue j'étais. j'ai su de suite que c'était mort et que j'étais bonne pour dénicher un modèle à coudre...pour moi...et merde! nan, parce qu'il faut être honnête, c'est pas un imprimé pour les petites filles de 3 ans 1/2, ça. ni pour les pré-ados. encore moins pour l'aînée de la fratrie. c'est un imprimé pour mère de famille angoissée-de-la-couture-de-grande!

*...donc pour dépasser la névrose, il me fallait un patron simplissime et c'est vrai que sur ce coup-là, Sureau est d'une efficacité redoutable! et puis, faut bien l'avouer, c'est un modèle qu'on peut faire et accommoder à toutes les sauces et en toutes saisons! après mes déconvenues japonaises, j'avoue que c'est agréable de ne pas ressembler à une mongolfière dès le premier essayage...disons que c'est encourageant et que ça donne du coeur à l'ouvrage!

*...bon, j'y suis allée tranquillou malgré tout (traumatisée par mes précédents échecs? quelle pitié!) parce qu'en fait, si je ne ressemblais pas à une femme enceinte au 1er essayage du corsage, j'ai eu de sérieux doutes quand j'ai vu les béances au niveau de l'encolure...j'avoue, ce jour là, j'ai lâché l'affaire, j'ai tout envoyé péter, j'ai regardé la 1/2 Sureau et j'lui ai dit : "va ch*ER s*l*pe! reste un tronc, j'vais faire une jupe avec le reste!!!!"...sauf qu'en jupe-de-grande, j'suis pas plus douée qu'avec le reste donc l'ersatz de robe est restée en l'état...1 mois!....ben ouais, au départ, je voulais me la coudre pour Noyel, pas de bol!

*...1 mois...c'est amplement suffisant pour digérer l'affront, prendre du recul et réfléchir. Hors de question de tout défaire, j'aurais pas eu le courage de tout reprendre à zéro...1 mois, c'est le temps qu'il m'a fallu pour comprendre qu'une simple pince plate au niveau du décolleté suffirait pour règler le problème...1 mois bordel!!!!

*...repartie de là, je me suis sentie pousser des ailes et la suite n'a été qu'une formalité...même pas peur lors de l'essayage final!;-)

*...allez, je la boucle et j'vous montre!

 ***

P1080207

***

P1080232

***

P1080174

*...modèle : Sureau de Deer&Doe

*...modif' : ben pas grand chose, une pince plate au niveau du décolleté et des pattes de boutonnage aux manches (ouais, j'étais à fond!!!)

*... tissu Petit Bat*au de chez Myrtille Langueux / boutons rouges du vieux stock de ma Môman

P1080195

*...fin de la malédiction couturesque?