***

*...le crochet et moi, on se connaissait depuis un moment mais de loin : une bande de Granny par-ci ( 3 semaines à raison de 2 heures par jour!) , une encolure par-là ( 5 jours, my god!), bref, rien de propice au rapprochement on va dire...

*...c'était sans compter sur mes vacances en Dordogne et Hortense. Là, j'ai compris comment tenir correctement mon crochet et mon fil, j'ai feuilleté quelques livres qui vous dévergondent la plus coincée du crochetage et depuis le crochet et moi c'est total amour!

*...du coup, les projets foisonnent et il me fallait bien un sac à ouvrage digne de ce nom pour y fourrer tout mon bordel!

*...après 2-3 soirées téloche dont une à regarder Thierry emballer Bénédicte puis Annie ( hum, so sexy...heu pardon! beurk!...heu re-pardon, félicitations!), j'ai terminé mon accessoire de première nécessité...puisqu'il risque de traîner à côté du canap' une bonne partie de l'année...

*...bien sûr, il manque un peu de tenue et ce malgré un amidonnage en règle ( ha, l'odeur du Fabulon!), je crois bien qu'une deuxième bombe ne serait pas de trop mais comme j'ai une grande capacité à entasser, il devrait être bien garni ce qui me dispense normalement de la corvée!

 

  *sac n°8 du Phildar n°73, crochet 5, 12 pelotes de Chronophil (au lieu de 13...??)

 

 *****